Quel remède à la fatigue chronique s’il vous plaît ?

Quel remède à la fatigue chronique s’il vous plaît ?

 Question : 

Quel remède à la fatigue chronique s’il vous plaît ?

Réponse :

Avant tout je conseille d'explorer le terrain médical.

La fatigue chronique peut avoir pour origine un dysfonctionnement de la thyroïde par exemple.

En l'absence de problème médical : 

Premièrement : Il apparaît grâce à mon expérience que les personnes atteintes de fatigue chronique tout en étant en bonne santé, sont des personnes étant déjà atteintes d’une fatigue « psychologique ». Or nous savons que le psychologique impact notre corps. Une fatigue psychologique induit une fatigue physique « chronique ». Il convient alors d’en identifier les causes à l’origine, les facteurs prédisposant à cela et d’agir en conséquence, c'est-à-dire en agissant positivement sur ces causes. Une psychothérapie peut-être bénéfique. Extérioriser un problème à la source d’un choc fait office d’autopsycho-therapie.  Le principe de cellules post crises suite à un évènement de type attentat, accident, agression permet de désamorcer la situation et éviter que cela impact la personne sur le long terme  

Deuxièmement : J’ai pu également m’apercevoir de l’existence d’une autre  cause, celle de la surcharge hépatique à la source de troubles digestifs induisant une fatigue. Étant donné que cela est lié aux « habitudes de vie » qui elles sont « chroniques », cette surcharge sera alors « chronique ». Une modification de ses habitudes en lien avec l’hygiène alimentaire associée à une cure détox hépatique s’avèrera être bénéfique et jouera au même passage sur la mauvaise haleine.

Troisièmement : Mon conseil, est  de remplacer le lait de vache par un lait moins riche en lactose vous apportant les mêmes bienfaits, voir plus, c’est le cas du lait de chamelle. Les grandes variétés de fruits et légumes ne poussant pas dans le désert, ces derniers trouvent alors dans ce lait un grand nombre de bienfaits. Il est mieux toléré par l’homme et se rapproche au plus du lait maternel. Reprendre une activité physique en l’absence de contre-indications médicales revoir son alimentation et faire une détox hépatique. Sur le plan psychologique, s’autoévaluer et voir si l’on présente une fatigue psychologique / émotionnelle, qui se traduit par une oisiveté et une envie de rien faire. Si tel est le cas, se fixer de nouveaux objectifs de vie paraît alors fondamentale pour repartir de l’avant. Un coaching par un de nos membres peut également être possible.

  • Conseils proposés par Mérouane, Infirmier Naturopathe, spécialisé dans les thérapies alternatives naturelles et la médecine Arabe traditionnelle.
  • Ces conseils d'ordre généraux ne vous dispensent pas de l'avis d'un médecin et ne font pas office de prescription médicale.

Vous souhaitez en savoir plus ? Rejoignez sans plus attendre le programme de formation. 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.