L'équilibre alimentaire

L'équilibre alimentaire

Au tout début ...

L'équilibre des aliments en fonction de leurs humeurs.

Hippocrate s'est rendu compte par le biais de l'observation, que les aliments sont de quatre sortes : 

  1. Les aliments qui sont de nature chauds et humides;
  2. Les aliments qui sont de nature chauds et secs;
  3. Les aliments qui sont de nature froids et humides;
  4. Les aliments qui sont de nature froids et secs;

Parmi les aliments chauds et humides nous avons les viandes grasses et tendres.
Parmi les aliments de nature chauds et secs, nous avons le piment, les épices, le sel, le pain, le riz.
Parmi les aliments froids et humides nous avons les aliments qui sont gorgés d'eau comme la pastèque, par exemple, mais également la laitue, le concombre, le poisson, le fromage, l'eau.
Parmi ce qui est froid et sec nous pouvons citer la tomate, le vinaigre.

Supposons que nous sommes en été.

Commençons alors par consommer des fruits quelques minutes avant le repas comme de la pastèque si c'est l'été. Faisons suivre cela par une salade composée mélangeant laitue, tomates, concombre et pourquoi pas du fromage. Assaisonnez cela avec une bonne vinaigrette. Nous pouvons faire suivre cela, avec une assiette de riz et une viande grasse épicée avec un peu de sel. Une petite tranche de pain complet, une eau fraîche, et vous voilà avec un plat équilibré en termes de glucides, lipides et protéines. 

Pas si compliqué ? 

Prenons à présent en considération la dominance totale des aliments qui composent cette assiette. Nous nous apercevons, grâce aux couleurs visuelles (surlignage), que le froid sec domine avec le chaud sec. Le froid s'oppose au chaud, il y a alors neutralité et équilibre. Cependant, le caractère sec qui vient avec cette humeur froide et chaude s'accumule et forme alors un excès. Plus encore, il faut tenir compte de la saison estivale qui elle-même est chaude et sèche. Cela nous fait sortir de la neutralité précédemment évoquée pour en déduire une tendance chaude et sèche dominante. Puis vous observez que dans cette assiette se trouve aliments froids et humides. Le froid s'oppose au chaud et le neutralise, de même que l'humidité neutralise ce qui est sec. Ainsi en consommant des fruits et légumes de saison (ici pastèque, concombre) on compense le déséquilibre pouvant apparaître dans notre assiette. Terminons à présent en mentionnant à nouveau que c'est l'été, une saison chaude et sèche, il faudra alors bien s'hydrater avec de l'eau qui, curieusement, celle-ci est froide et humide, tout l'opposé ! Ainsi en tenant compte de l'équilibre humoral, ni la saison, ni votre alimentation ne déséquilibrera votre humeur interne. 

Puis est venue la chimie et les avancées technologiques ...

On a alors découvert concrètement ce qu'est la micro-nutrition. Avec les nouvelles technologies, on peut alors analyser l'infiniment petit et observer les équilibres et déséquilibres en termes de nutriments et micronutriments. C'est ainsi qu'est sorti le fameux pourcentage % de glucides, lipides et protéines que nous devons avoir en une journée et qui nous fait croire que nous mangeons équilibré tandis que nous déséquilibrons alors nos humeurs si nous ne connaissons pas réellement la nature de nos aliments sur ce plan précis. 

Finalement, on se rend compte que les premiers ne s'étaient pas trompés

Les maladies composées sont apparues dès lors que l'on s'est écarté de l'équilibre alimentaire en termes d’humeur et que l'Homme a multiplié la variété et les mélanges des différents aliments qui composent son assiette. On a vu alors apparaître un tas de maladies inconnues des médecins d'aujourd'hui. Si ces personnes avaient vu les médecins d'autrefois ils leur auraient dit : « L'estomac est le siège de toutes les maladies" (Harith Ibn Kaladah) alors "fait de ton alimentation ton remède" (Hippocrate) et "fait attention aux mesures des remèdes que tu utilises" (Galien) ... évalue alors ton humeur de prédominance et "équilibre cela par les opposés" (Ibn al Qayyim).

 Comment le savoir des premiers à devancé les avancées technologiques ? 

L'œil est incontestablement le meilleur appareil d'analyse. Observez donc, car toutes les règles de l'infiniment petit se retrouvent dans l'infiniment grand. 

  • Conseils proposés par Mérouane, Infirmier Naturopathe, spécialisé dans les thérapies alternatives naturelles et la médecine Arabe traditionnelle.
  • Ces conseils d'ordre généraux ne vous dispensent pas de l'avis d'un médecin et ne font pas office de prescription médicale.

Vous souhaitez en savoir plus ? Rejoignez sans plus attendre le programme de formation. 

 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.